AMANDINE PIERNÉ

SOFT CELLS

Peinture aérosol fluo sous plexi diffuseur, reprises de Peter Halley, 100x100cm chacune. 2017

«C’est un environnement où l’enfermement selon Foucault a été transformé en dissuasion selon Baudrillard, où la géométrie hard de l’hôpital, de la prison et de l’usine, laisse place aux géométre soft des réseaux auto- routiers, des ordinateurs et des jeux électroniques.» P.Halley, La Crise de la géométrie et autres essais, 1981-1987.
Peter Halley (1953 - ) est un peintre américain du mouvement Néo-géo, enseignant, critique et théoricien d’art.
«Peter Halley conçoit ses compositions dans un jeu de relations entre ce qu’il appelle les «prisons» et les «cellules». Ces dernières reflètent la géométrisation croissante de l’espace social et son emprise sclérosante sur notre environnement et notre manière de penser.» MAM St Étienne.

"Considérant la peinture géométrique comme se devant être une contrainte radicale et volontaire du regard, les «Soft Cells» d’Amandine Pierné formulent la neutralisation et le dévoiement tant politique que plastique de cette vocation au profit du smooth et du décoratif."

LE RETOUR DE LA MORT DE LA PEINTURE, Group Show, 5UN7. Avec Gilles Teboul, Sébastien Thébault, Nicolas Milhé, Nicolas Degrange, Olivier Paulin, Franck Eon, Damien Mazières, Yann Géraud, Amandine Pierné , David Malek, le Collectif Renard Bleu, Gwen Marseille & Ivan Lassère, Emmanuel Ballangé, Pierre Labat, Marc-Henri Garcia...





LES CHEVAUX

Marathon d'écriture. Impression nb sur papier, 70x100cm, 2010.

Copie intégrale du livre "On achève bien les chevaux" (Horace McCoy, Folio Policier) réalisée en 26 heures et 30 minutes consécutives en m'appliquant une cadence identique à celle imposée aux couples de danseurs, soit 1h50 d'écriture pour dix minutes de pause, matérialisées par les sauts de lignes.
9 exemplaires + 1 ea.

NOIRE, Home Group Show organisé par Bertrand Boucquey




VANITY FAIR

Vanity Fair, ou  « Vanishing Fair », est un enchaînement de pièces réalisées pour l’occasion et qui fonctionnent par jeu d’échos dans l'espace, à la manière de bribes de phrases mélancoliques, pince-sans-rire et référencées, formulées aux premier et second degrés.


Exposition collective GRAND SALON, Collectif 0,100, Rezdechaussée, avec Emmanuel Ballangé, Mirsad Jazic, Sophie Mouron, Amandine Pierné, Pierre Andrieux, Carol Bîmes, Thomas Desjeammes, Laurent Hadrien, Laurent Kropf.

« Grand Salon » se présente comme un dispositif cadre de « réception » du visiteur, réactivant, non sans dérision, une tradition d’échange - authentique ou mondain ? - entre l’artiste et l’amateur des arts. L'exposition est devenue théâtre, dont la mise en scène déplace le public, dans une sorte de jeu de rôle, de visiteur-spectateur à invité-acteur. 0,100 lance une invitation à « faire salon ». Car l’un des plaisirs que nous procure l'Art n'est- il pas, précisément, la conversation ? "

>> La place du spectateur dans le Grand Salon de 0,100 - Revue Point Contemporain, par Corinne Szabo , professeure d’histoire de l’art en khâgne et hypokhâgne, lycée Montaigne, Bordeaux/ Université Bordeaux-Montaigne/ Icart Bordeaux


(FURNITURE-POSTURES)
Quatre socles-accoudoirs en mélaminé, entre sculptures (post)minimalistes, restes de meubles de coin de rue et clin d'oeil aux "Furniture Sculptures" de John M. Armleder, érigés pour les visiteurs-invités et agrémentés de petites coquetteries plastiques.

Avec les œuvres de Sophie Mouron - "Sans titre (ex-position)", Dispositif photographique et diaporama en boucle & Mirsad Jazic - "Armoire Show", pièce 1/2.



(OISEAU)
Lettrages en venilia découpé. Tout d'abord appliqués sur les socles, jugés alors trop bavards, ils ont été arrachés et recyclés en une composition picturale répondant à l'intervention voisine. 



(POUR LE VERNISSAGE, JE NE SERAI PAS LÀ)
Annonce prononcée par Bernard Buffet à son galeriste peu avant son suicide alors qu'il lui déposait les toiles de sa dernière exposition. Canevas d'après Bernard Buffet "La Chouette" - perchée sur une branche - orné d'une caisse américaine sur mesure, avec à coté en prolongement une branche d'arbre faisant office de portant pour manteaux et se finissant ailleurs, artificielle et fleurie. Seuls ces deux derniers éléments sont visibles dans l'exposition.

>> Le retour en grâce de Bernard Buffet , par Eric Troncy



(LOUBOUTINAGE POUR LAND ART D'INTÉRIEUR)
Patins chic en moquette rouge pour chaussures.
50 euros le Louboutinage (paire de chaussures non fournie)




LESS WITH AMORE
Bris de verre trempé monté en bague, écrin, 4 x 4 x 4 cm env., unique. 2016





FREE ART SUNDAY

"Le Free Art Sunday s’installe à Genève !
Le Free Art Sunday s’inspire d’un concept qui existe déjà dans de nombreuses villes du monde entier. Le principe est simple, faire descendre les arts visuels dans la rue le temps d'une journée, le rendre accessible à tous, et ceci gratuitement. Le Free Art Sunday se veut comme une chasse au trésor. En effet, le public est invité à chercher les œuvres cachées ici et là dans un périmètre donné. Une fois l'oeuvre trouvée, la personne peut repartir avec."


SEED

Moulage d'une noix de coco en ciment vernis avec inclusion de lanières de tongs, 2kg, 23 x 12 x 12 cm env. 2014
+ Housse à découper en mousse de protection et étiquette.

Seed (semence en anglais) désigne le partage gracieux d'un fichier via un protocole de téléchargement peer to peer ou ftp.
Pièce envoyée par voie postale dans le cadre du Free Art Sunday - Genève. Quartier des Grottes le 20 décembre 2015.





LES BONNES MANIÈRES

Exposition en trio avec Joan Coldefy, LA GALERIE DU SECOND JEUDI, Bayonne.
"Sur une proposition d'Amandine, un cadavre exquis pour démanteler la bonne et due forme."

Invitée par la Galerie du Second Jeudi, j'ai proposé à Joan de croiser nos "modus operandi" et de concevoir une installation élaborée en collaboration qui pourrait jouer sur l'interaction des rôles-éléments attribués à chacun - plan/volume/dispositif - la composant.

ZAPOÏ - Joan Coldefy. Modules en tiges de bambou et châssis de tableaux. // AFTER IMAGE - Amandine Pierné. Polypropylène irisé tissé main et plexiglass.






31/07/15

Photographie 10 x 15 cm. 2015
5 exemplaires + 1ea.
Dispositif: Carton bois et peinture laquée, 70 x 8 x 250 cm env.

Dispositif photographique à usage unique parodiant un horodatage tel qu’il est possible d’en afficher sur les images via les appareils numériques. Intervention éphémère présentée dans le cadre du non-événement éponyme dans le parc de Cenon.







MARTYR

Ruban de polypropylène blanc tissé main, bois, tréteaux et peinture en bombe, 85 x 135 cm env. 2014

Pièce évolutive présentée lors de l’exposition collective COMME AS YOU ARE à la Galerie Ilka Bree.
Interventions réalisées durant le temps d’exposition entre les 24/04 et 15/05/2014.

Le martyr est un support en bois amovible et sacrifiable permettant de ne pas abîmer un plan de travail fixe.
Je suis progressivement intervenue à la peinture en bombe sur cette surface préalablement tissée (présentée intacte le soir du vernissage) tout au long de l’exposition jusqu’à la soirée de clôture.

Vue de l’exposition avec tableau de Julien Baete.

Traces des interventions réalisées les 26, 29, 30/05 puis les 6, 8, 10, 14, 15/05.




LE DERNIER PRÉSENT

Ruban de polypropylène multicolore tissé main, dyptique, 70 x 100 cm chacun. 2014

EN ATTENDANT HIER, exposition collective, Château de Monbazillac.
Collection particulière.

Dyptique réalisé avec les fins de bobines utilisées en 2012 lors d’une précédente pièce.
Dans la première trame, les couleurs se répètent régulièrement tandis que dans la seconde, l'une d'entre elles a été supprimée tous les deux cycles de tissage, créant ainsi une dégradation progressive du motif tissé.

Ci-dessous: Vue de l'exposition avec les oeuvres de Julien Nédelec, Marie Baur, Marie-Johanna Cornut et Mathieu Simon.



PILE

26 000 confettis environs et colle, 12,5 x 11,5 x 2,5 cm. 2012
(400€)

PLAISIR D'OFFRIR, expo solo, Galerie Ilka Bree Bordeaux.



9H27, 10H30, 11H15, 14H30

Ruban de polypropylène tissé main, colle et bois, dimensions variables. 2012

PLAISIR D'OFFRIR, expo solo, Galerie Ilka Bree, Bordeaux.

Ces modules monochromes tissés en bolduc sont envisagés comme des durées converties. Réalisés sans idée d’arrangement prédéfini, ils ont été assemblés sur place par sur le mode de l’empilement et agencés par association de formes et de couleurs. La composition réalisée porte en guise de titre l’addition des différentes durées qui la composent.



SANS TITRE#3

30 000 perles environs et fil de coton, socles, dimensions progressives et installations variables. 2012

Enfiler des perles. Commencée en 2010, cette pièce évolue de manière progressive (régulièrement augmentée) tout en étant présentée différemment en fonction du contexte d'exposition et de ce qui est utilisable sur place.

PLAISIR D'OFFRIR, expo solo, Galerie Ilka Bree, Bordeaux.



SANS TITRE#2

30 000 perles environs et fil de coton, dimensions progressives et installations variables. 2011

COLONIAL JELLY, exposition collective, Lieu Commun, Toulouse.




LA DÉBANDADE

240 ballons de modeling, support en bois 100 x 150 cm. 2010

LE TEMPS D'UNE CHANSON: GHOST TRACK, exposition du Collectif La Mobylette, sur une invitation de Captures, Espace d’Art Contemporain de Royan.



Visuel du haut: Soir de l’activation. Ci-dessous: + 30 jours.



LA DÉBANDADE#2

500 ballons de modeling, support en bois, 150 x 200 cm. 2010

BATAILLES ET FONTAINES, exposition en duo avec Mathieu Simon, Galerie Ilka Bree, Bordeaux.
J + 2 mois.



SANS TITRE#1

26 000 perles environs et fil de coton, dimensions progressives et installations variables. 2010

Enfiler des perles. Commencée en 2010, cette pièce évolue de manière progressive (régulièrement augmentée) tout en étant présentée différemment en fonction du contexte d'exposition et de ce qui est utilisable sur place.

BATAILLES ET FONTAINES, exposition en duo avec Mathieu Simon, Galerie Ilka Bree, Bordeaux.



DÉGATS DES EAUX

Aquarelle sur papier, 30 x 45 cm chaque, série de cinq. 2009

UN PETIT BONJOUR, exposition solo , Galerie Ilka Bree, Bordeaux.



DANS LE PANIER, MACHU PICHU,
LE PRÉ AUX MARGUERITES,
LA JEUNE FEMME SUR LA PLAGE,
LES COQUELICOTS, CLAUDE MONET


Puzzles 1000 pièces, colle, tiges en acier, ø 64 cm chaque. 2009

TOUTE CHOSE RESSEMBLE À UNE FEMME À BARBE, exposition collective, "A Suivre... Lieu d’Art", Bordeaux.



BEADED FORMS

Perles de rocaille, mousse et épingles, échelle 1. 2007

UN PETIT BONJOUR, exposition solo, Galerie Ilka Bree, Bordeaux.
Collections particulières.



SOPALINS

15 feuilles d'essuie-tout, Posca, 24,5 x 22,5 cm chaque. 2008

"PIÈCE (S) UNIQUE (S)", exposition collective sur une invitation du Collectif BE'SHEE'S,
Biennale des Jeunes Artistes 2010, Moscou.
Collection particulière.